A propos de moi

Au début du XIXème siècle, surtout en Angleterre et autour des quartiers des Halles à Paris, bien avant l’invention des réveils individuels, smartphones ou autres applications, des femmes et des hommes étaient embauchés pour venir réveiller les gens le matin.

Munis d'un calepin avec toutes les adresses, le tapeur de vitres effectuait le tour des rues et toquait aux fenêtres des clients à réveiller. Cailloux, cris, bâtons, sifflets, tout était bon pour réveiller les dormeurs.

Pour les fenêtres en hauteur, il utilisait un sifflet et une perche ou il frappait à la porte. Il devait taper jusqu’à ce que son client se montre et prouve qu’il était bien réveillé.

On les appelait aussi les réveilleurs-euses de lieux.


Je suis Sylvie Rieth et en créant Balades d'Hier et d'Aujourd'hui en 2016, après une belle carriére comme chef de projets dans l'industrie, je suis devenue "réveilleuse de lieux" et depuis j'imagine des histoires et des moments magiques …pour ces lieux qui ne demandent qu'à être réveillés